14,00 € l'unité ISBN: : 9782812706905

Le génie d'un aérostier de Michèle Olivier-Poletti

CATEGORIES : Histoire Tags :
RESUME :
Rares sont les témoignages de la Grande Guerre par les aérostiers français, qui faisaient alors partie du Génie. Les lettres d’amour de Jean à Mathilde, rapportées par ailleurs telles qu’elles ont été conservées par leurs enfants, décrivaient aussi – bien qu’en second plan- le quotidien de Jean, 25 ans, maître-tailleur promu Caporal puis Sergent-arrimeur, d’aout 1914 à fin juillet 1919. Extraits et regroupés chronologiquement, les passages dédiés aux tâches et aux activités de détente de la compagnie et / ou de l’escouade de Jean Poletti font revivre les dernières années de gloire d’une section – désormais oubliée – du Génie. Loin des récits, parfois épiques, des observateurs (qui utilisaient les ballons captifs pour de longues surveillances de l’activité ennemie derrière un front longtemps « stabilisé »), ce témoignage laisse deviner la compétence et le sens des responsabilités des équipes au sol. Un aspect méconnu de la vie un peu en arrière des premières lignes, plus difficile et plus  dangereuse que l’auteur des lettres ne veut bien l’avouer.  

QUANTITE:
Partager
L'editeur
Services
  • Livraison gratuite pour toute la France métropolitaine.

  • Pour tous envois à l'étranger et DOM/TOM : NOS CONDITIONS

  • Livraison en trois jours après la réception de votre paiement

  • Une équipe à votre disposition par téléphone pour toutes précisions sur nos produits

  • Paiement électronique sécurisé avec Paybox.

ISBN : 978-28127-0690-5
CODE BARRE : 978-28127-0690-5
TITRE : LE GENIE D’UN AEROSTIER
AUTEUR : OLIVIER-POLETTI Michèle
PAGES : 115
PRESENTATION : Broché
PRIX PUBLIC : 14 Euros
TVA : 5,5
DATE PARUTION : 11/06/2015
FORMAT : 16 x 23
POIDS : 195 g
Dewey : Histoire
RESUME :
Rares sont les témoignages de la Grande Guerre par les aérostiers français, qui faisaient alors partie du Génie. Les lettres d’amour de Jean à Mathilde, rapportées par ailleurs telles qu’elles ont été conservées par leurs enfants, décrivaient aussi – bien qu’en second plan- le quotidien de Jean, 25 ans, maître-tailleur promu Caporal puis Sergent-arrimeur, d’aout 1914 à fin juillet 1919. Extraits et regroupés chronologiquement, les passages dédiés aux tâches et aux activités de détente de la compagnie et / ou de l’escouade de Jean Poletti font revivre les dernières années de gloire d’une section – désormais oubliée – du Génie. Loin des récits, parfois épiques, des observateurs (qui utilisaient les ballons captifs pour de longues surveillances de l’activité ennemie derrière un front longtemps « stabilisé »), ce témoignage laisse deviner la compétence et le sens des responsabilités des équipes au sol. Un aspect méconnu de la vie un peu en arrière des premières lignes, plus difficile et plus  dangereuse que l’auteur des lettres ne veut bien l’avouer.  

A propos

Créée en 1981 la Maison d'édition Les Presses du Midi n'a cessé de grandir au fil des ans au point d'être aujourd'hui une ... Lire le suite

Nos tweets

Newsletter

Paiements acceptés: